ja_mageia


Vous bénéficierez de soins de qualité et à des prix ultra compétitifs.
  • Increase font size
  • Decrease font size
  • Default font size
Paupières PDF Imprimer Envoyer

Chirurgie des paupières (bléphaplastie) :

On se demande souvent pourquoi la zone péri-oculaire est la première touchée par les rides. Il se trouve que la peau des yeux est la plus fine de tout l'organisme humain, ce qui en fait la zone la plus facilement altérable par le temps, la fatigue et l'âge.

Deux zones sont concernées par la chirurgie esthétique : les paupières supérieures et les paupières inférieures.

La chirurgie des paupières offre aujourd'hui de nombreuses possibilités.

Elle corrige à la fois :

  • Les paupières supérieures tombantes avec un excès de peau formant un repli plus ou moins marqué.
  • Les paupières inférieures affaissées et flétries avec de petites rides horizontales consécutives à la distension de la peau.
  • Les poches sous les yeux au niveau des paupières inférieures.
  • Les paupières supérieures gonflées.

Si la situation le justifie, la chirurgie des paupières inférieures et supérieures peut être réalisée en même temps.

Chirurgie des paupières supérieures

La consultation

Le chirurgien s'attachera à évaluer l'excès cutané et la présence de petits amas graisseux par pressions sur le globe oculaire.

L'intervention

L'opération consiste à exciser le surplus de peau, de muscle et de graisse.

Le chirurgien commence par inciser la peau dans le pli naturel situé à mi-hauteur de la paupière, entre la partie mobile et la partie fixe de la paupière. La cicatrice est cachée dans le pli naturel de la paupière pour se camoufler dans les rides d'expression (les pattes d'oie).

Le chirurgien résèque ensuite une partie de peau de forme elliptique et procède, si besoin est, à l'ablation des coussinets graisseux protubérants.

L'objectif est d'enlever toute la peau inutile mais d'en laisser suffisamment pour permettre à la paupière, une fois fermée, de recouvrir le globe oculaire de façon adéquate.

Chirurgie des paupières inférieures

La consultation

Le chirurgien commencera par apprécier l'aspect fripé de la peau ou l'excès cutané, ainsi que la présence de poches par pressions sur le globe oculaire ou en demandant au patient de diriger le regard vers le haut.
Il teste également la tonicité de la paupière inférieure afin de prévenir le risque d'ectropion post-opératoire.

Le chirurgien s'enquiert de tout problème oculaire pouvant nécessiter une consultation ophtalmologique avant une chirurgie des paupières inférieures.

L'intervention

L'incision est pratiquée 1 à 2 mm sous les cils et peut se prolonger jusqu'aux pattes d'oie. La coupure le long de la paupière permet de détacher la peau et une partie du muscle orbiculaire sous-jacent.

Le chirurgien procède ensuite à la résection des poches de graisse, au redrapage cutané et à l'ablation de l'excès de peau, le tout sous le contrôle d'une cautérisation qui réduit les saignements.

Chez les jeunes patients ayant des poches sous les yeux mais une peau peu ridée, l'approche transconjonctivale permet de cacher l'incision à l'intérieur de l'oeil, au niveau de la conjonctive. Aucune cicatrice ne sera visible avec cette méthode.

Cette façon d'opérer est également encouragée chez les gens de couleur qui ont tendance à développer des cicatrices de type chéloïdien. L'intervention transconjonctivale pour une chirurgie des paupières inférieures n'est pas utilisée chez les personnes âgées à la peau flasque et ridée car cette technique ne permet pas de réséquer la peau qui tapisse les paupières.

Les suites de la chirurgie des paupières

Il n'y a pas de véritables douleurs mais éventuellement un certain inconfort avec une sensation de tension des paupières, une légère irritation des yeux ou quelques troubles visuels.

Pour prévenir l'oedème, on applique un pansement compressif (sérum glacé ou masque réfrigérant) pendant les premiers jours.

Les ecchymoses durent une quinzaine de jours. Elles sont insignifiantes ou au contraire très importantes selon le type d'intervention subie et la nature de la peau du patient (6 à 20 jours selon les cas). On préconise un correcteur de teint pour les masquer.

L'usage de larmes artificielles pour favoriser la lubrification de l'œil durant les premiers jours permet d'éviter l'assèchement et l'irritation de la cornée.

Les fils sont retirés entre le 3e et le 6e jour. Les croûtes ou sécrétions qui pourraient se former sont nettoyées avec un tampon d'ouate imbibé d'eau.

Les cicatrices peuvent rester un peu rosées pendant les premières semaines. Leur maquillage est autorisé dès le 7e jour. Les lunettes aux verres fumés permettent de masquer les cicatrices et de les protéger contre le soleil. Plus le patient évite les rayons ultraviolets, meilleure est la cicatrisation, 6 mois de prudence étant requis à cet égard.

Le retour au travail est possible 8 à 10 jours après l'opération, dans la mesure où il ne s'agit pas d'un emploi exigeant des efforts physiques importants, qui seront à éviter pendant au moins 2 semaines.

Paupieres1.jpgPaupieres2.jpg

Interventions associées D'autres traitements permettent de corriger des paupières affectées par le temps et l'âge :
  • La radiofréquence
  • Les peelings
  • Les lasers médicaux
  • Les injections
Les poches sous les yeux peuvent être traitées indépendamment.
 

Contactez-nous







1.Appelez-nous au :

 
33 970 405 850
 

 (Fixe ou portable: gratuit)

 2.Par Skype
 pseudo: tourismemedical

3.Par email
4.Sur notre forum : 

S'enregistrer